Réformer, ça n’est pas bouleverser


Classés dans Compétitivité
A- A A+
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Email -- 0 Flares ×

La loi Macron, au-delà de son contenu, est un vrai bond en avant méthodologique. Nous avons souvent tendance à considérer que la politique économique est forcément d’un bloc, permettant les clivages idéologiques les plus obscurs, les plus inefficaces et les plus éloignés de la réalité. On a beaucoup reproché à cette loi de comporter de multiples incursions dans des domaines divers, mais elle rappelle qu’on peut mettre en oeuvre une politique économique sans bouleverser obligatoirement le monde. Or, nous allons vivre dans les deux ans qui viennent une période de croissance réelle mais modérée, à la limite du rythme qui autorise vraiment l’inversion de la courbe du chômage.

Lire l'intégralité de l'article sur le site de Les Echos

Partagez votre réflexion

Le contenu des commentaires (véracité, objectivité…) n’engage que leur auteur. Si toutefois leur contenu ne respecte pas notre charte de participation, ils pourrons être modérés à posteriori.

Respectez la charte des commentaires


Ecrire pour être lu
Les commentaires doivent d'être écrits dans un langage compréhensible par tous.

Commenter pour enrichir
Afin que les échanges soient riches et passionnants, les internautes sont invités à débattre à l'aide d'arguments de fond, et non d'invectives, en cohérence avec le sujet initial. Si ce n'est pas le cas, l'administrateur se réserve le droit de supprimer les réactions n'ayant aucun lien avec le sujet abordé.

Argumenter dans le respect d'autrui
Pour assurer la qualité des échanges, les commentaires doivent rester respectueux et courtois. Toutes attaques ou revendications personnelles, invectives ou grossièretés seront proscrites. De même tout commentaire allant à l'encontre des lois et réglementations françaises en vigueur ne sera pas publié.

Tout commentaire, opinion et contenu publiés sur cette page sont laissés à la seule responsabilité des membres postant ces informations. En cas de non respect de ces conditions de participation, les administrateurs se réservent le droit, sans préavis, de ne pas publier les commentaires.