L’euro reste le meilleur rempart contre les populistes


Classés dans Vérité
A- A A+
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Email -- 0 Flares ×

Que se passerait-il si, d’aventure, Marine Le Pen était en position de gagner la prochaine présidentielle ? A coup sûr, une fuite des capitaux massive dès avant le deuxième tour, qui ruinerait toutes ses chances.

Les partis extrêmes sont tous, peu ou prou, installés dans une forme de délire. Ainsi de Marine Le Pen et de sa volonté de faire sortir la France de l’euro. J’ai expliqué pourquoi, à mon sens, cela constituerait un désastre systémique, pour la France, pour l’Europe et pour le monde. Mme Le Pen pense à l’opposé. Faisons-lui le crédit de la croire sincère.

Lire l'intégralité de l'article sur le site de Les Echos

Partagez votre réflexion

Le contenu des commentaires (véracité, objectivité…) n’engage que leur auteur. Si toutefois leur contenu ne respecte pas notre charte de participation, ils pourrons être modérés à posteriori.

Respectez la charte des commentaires


Ecrire pour être lu
Les commentaires doivent d'être écrits dans un langage compréhensible par tous.

Commenter pour enrichir
Afin que les échanges soient riches et passionnants, les internautes sont invités à débattre à l'aide d'arguments de fond, et non d'invectives, en cohérence avec le sujet initial. Si ce n'est pas le cas, l'administrateur se réserve le droit de supprimer les réactions n'ayant aucun lien avec le sujet abordé.

Argumenter dans le respect d'autrui
Pour assurer la qualité des échanges, les commentaires doivent rester respectueux et courtois. Toutes attaques ou revendications personnelles, invectives ou grossièretés seront proscrites. De même tout commentaire allant à l'encontre des lois et réglementations françaises en vigueur ne sera pas publié.

Tout commentaire, opinion et contenu publiés sur cette page sont laissés à la seule responsabilité des membres postant ces informations. En cas de non respect de ces conditions de participation, les administrateurs se réservent le droit, sans préavis, de ne pas publier les commentaires.